Etape 20. Adopte un autostoppeur à Grenoble, France : dernière étape du voyage

Alors voilà la fin se profile à l’horizon, Grenoble, la dernière étape de ce tour d’Europe.

En quittant Milan on décida de se rendre à Turin, à mi-chemin avec Grenoble ça semblait une bonne idée, l’on trouva donc une voiture pour s’y rendre. Une fois sur place l’on nous déposa à l’opposé du centre ville, on pris un petit déjeuner au Mc Do puis on pris le tram pour rejoindre le centre, impossible de comprendre le fonctionnement des tickets on quitta à toute allure le wagon après deux arrêts, car les contrôleurs étaient là, on fini donc le trajet à pied : 1h45min de marche je m’en souviendrais longtemps !

On cherchait un lieu avec le Wi-Fi et il n’y en avait nul part ! Une fois sur la place principale très belle d’ailleurs, on trouva finalement un autre Mc Do, Ah c’est fast-food sont quand même très très utiles. L’heure du repas était arrivé on décida de déjeuner ici, c’était sans compter sur les dizaines d’écoles en sorties scolaire un vrai enfer, on n’avait pas le moral et cette ville nous déprimait violemment malgré le fait que nous avions déjà trouvé un hôte ici on décida de l’en informer et de partir à Grenoble en espérant y être avant la nuit.

L’on pris le métro afin d’aller le plus loin de la ville possible puis l’on commença le stop. Je le redit encore mais le stop en Italie c’est un enfer ! On avançait de 10km toutes les 2h :/ on tenta tout : autoroute, nationale et départemental. On se cachait souvent de la police ou disions que nous nous promenions (à l’entrée de l’autoroute, avec nos sacs oui oui), finalement on accepta une voiture d’une dame qui se rendait au village d’à côté à 22km et grâce à elle tout alla mieux ! Elle nous dit qu’elle repasserai la nuit tombée pour voir si nous étions toujours là, car si oui nous passerions la nuit chez elle.

Et là par chance après négociation avec ses patrons on rencontra ce merveilleux monsieur qui nous amena de l’autre côté en France, près de Gap, par la national et les montagnes, ce fût long mais des paysages sublimes, et il était très marrant et pleins de conversations.

09-45

Il nous laissa à proximité de Gap, au milieu des champs et d’un coucher de soleil , on eu la chance à cette heure-ci de trouver un jeune qui se rendait à Gap, il voyage pas mal aussi et fait souvent du stop. Apparemment on à eu vraiment de la chance personne ne passe par là ! Une fois à Gap, on découvre que c’est vraiment tout petit, silencieux et comme désert, la nuit étant là, on se demanda comment nous allions faire avec le froid venant et personne en vue.

11-2

Et là miracle, Françoise s’arrêta pour nous, elle se rendait à côté de Grenoble. Elle ne prend jamais d’auto-stoppeur encore moins la nuit, mais nous elle sait pas pourquoi elle fit une exception, et ont étaient très contentes ! On traversa encore des montagnes et l’on se dit que l’on aurait jamais pu le faire à pied vu la distance restante.

Elle nous raconta sa vie, son métier, ses rêves et ses regrets dont le fait de n’être jamais parti en Erasmus quand elle en avait eu l’occasion. Qu’elle l’a regretter toute sa vie, qu’elle adore le voyage mais qu’elle a peur car, elle aime son confort, sa sécurité … elle nous dit n’avoir jamais voyagé mais au fil des heures on apprend qu’elle a fait la traversée des États-Unis, ça c’est un voyage ! Et qu’elle part prochainement faire une partie de l’Amérique du Sud, afin de réaliser ses rêves, il n’est jamais trop tard et elle nous l’a bien prouvée encore une fois ! Elle fit un détour et nous déposa près du tram pour rejoindre nos hôte qui buvaient un coup le long des quais.

J’ai passée 3 ans de ma vie en Internat a Grenoble et pour autant je finis chez des inconnus ahah Une famille adorable, des passionnés de voyage mais surtout d’Afrique, notre hôte Arthur nous raconta ses 6 mois en Afrique, et tant d’autres expériences ce fût passionnant. On resta 3 jours chez eux, à faire la fête et à s’éclater, j’ai revu un de mes amis d’enfance Alexandre

11-3

Puis l’on repris la route avec une seule voiture pour mon petit village où ils nous déposèrent devant chez ma maman ! Ça fait quand même du bien d’être à la maison.

Et voilà ce voyage c’est fini l’on traversa 9 pays durant un mois et demi en auto-stop et sans argent, une expérience unique, des souvenirs fort mais surtout beaucoup d’amour pour l’humanité et la joie de retrouver son chez-soi. 😀

Bien entendu maintenant que je suis en Chine depuis septembre 2016 j’ai pleins d’autres aventures à vous raconter alors restez là 😉

Article 19 (FR) Adopte un autostoppeur à Milan, Italie (3 jours)

Enregistrer

Un commentaire Ajouter un commentaire

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s